mobile banner

MANGA'CH

BASELWORLD 2018

Nous pourrions vous dire que l’art du Manga est à l’origine des estampes japonaises, qu’il remonte aux années 1860 et qu’aujourd’hui il est devenu un art reconnu et couru. Nous pourrions aussi vous dire qu’il n’en est rien et que le Manga prend sa source au lendemain de la deuxième guerre mondiale pour contrecarrer les « comics » américain. Que c’est de l’anti-impérialisme pur.

Nous pourrions aussi vous dire que les codes Manga sont si forts et si établis qu’ils imposent une créativité restreinte. Nous pourrions tout aussi bien vous dire qu’il est parfaitement inspiré par l’art et les coutumes occidentales dès la naissance de l’art nouveau – qui lui rend bien d’ailleurs !
Le mélange des cultures, la richesse des échanges, l’alchimie d’une subtile association de modes de vie, de goûts et de points de vue qui nous inspire. Ainsi CLAUDE MEYLAN associe deux courants d’une même époque dans une interprétation moderne et humoristique d’une romance universelle. En premier lieu, Heidi et Peter, héros de l’incontournable conte qui marque et évoque tellement notre chère Helvétie, se muent en un couple amoureux, langoureux et millennials. Mis en scène par des traits et une interprétation de l’art Manga – et pourtant en couleur, ils expriment les codes et clichés de nos racines et caricatures. C’est ainsi que le MANGA’CH vous est présenté en trois dimensions et autour du savoir–faire si spécifique de CLAUDE MEYLAN.

C’est en associant cultures et savoir-faire que CLAUDE MEYLAN revisite l’esprit des montres érotiques. Tout d’abord et en lieu et place de cadran, à côté du mouvement mécanique ajouré et décoré, une superposition de décors découpés et peints représente les sujets de notre aventure MANGA’CH. Les traits sont vifs et déterminés, le rendu est subtil et suggestif. Les couleurs vives nous éveillent et sont accentuées par la construction et la constitution des cadrans. Fraicheur et naturel sont à leur paroxysme tandis qu’une pointe de malice invite à découvrir l’entier de la création. C’est alors que l’on prend en main la pièce et qu’instinctivement, nous la retournons pour découvrir une scène qui nous transporte vers un érotisme non feint.
Le dessin est apposé sur trois différents niveaux et sa tridimensionnalité nous incite à se laisser aller. Représenté en noir et blanc, fidèle à la signature Manga, la force du dessin éveille nos sens et notre imagination !

Ces associations nous transportent dans une nouvelle dimension où l’espace temps se traduit autrement et au grès de votre seule imagination.

PARTAGER

TÉLÉCHARGEMENTS

Télécharger le communiqué

CONTACT PRESSE

Pia de Chefdebien

pia.dechefdebien@claudemeylan.ch
+41 (0)79 236 81 44